Sans filet

Je suis entrepreneur et je me plante, je dois liquider mon entreprise. Comment ça se passe pour moi ? Et bien mal. Un entrepreneur n’a pas d’assurance chômage comme peut en bénéficier un salarié. S’il liquide son entreprise, la plupart du temps, il se retrouve sans ressources.

En fait, je dois vous avouer que ce risque me hante depuis longtemps, étant moi-même entrepreneur individuel. C’est pour cela que j’ai voulu avoir d’un peu plus près comment les entrepreneurs rebondissent quand ils perdent leur entreprise. Je suis donc allé voir tout naturellement l’association 60000 Rebonds qui aide les entrepreneurs durant cette aventure et surtout qui les accompagne dans leur nouveau projet.

Take a chance

Je retiens ce que me disait l’un d’entre eux. Il faut assumer son échec, le digérer et le regarder en face. En prendre toute sa part de responsabilité, sans le minimiser. C’est le seul moyen de le transformer en une expérience sinon enrichissante (faut pas pousser quand même !) mais au moins apprenante. En France, quand on monte sa boite, on parle de prendre des risques. Les anglo-saxons eux disent « take a chance ». Toute une philosophie !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s